HISTOIRES

CROISÉES

L’ASSUREUR, PRÉSENT DANS LES MOMENTS DIFFICILES

Jeanne a perdu Marc, son mari, il y a 2 ans. Elle a été accompagnée et entourée par Daphnée Jullion, Conseillère du réseau salarié de Generali. Un soutien précieux dans cette période sombre.

Marc a été l’un des premiers clients de Daphnée, alors toute jeune conseillère d’assurance. C’était il y a 6 ans. Se sachant malade, sur les conseils de Daphnée, il a mis en place un cont rat obsèques afin de protéger les siens. Malgré les antécédents médicaux de Marc, le contrat a pu être souscrit car Generali a la particularité d’assurer les personnes ayant des problèmes de santé pour ce type de garantie. Ces contrats débutent cependant par un délai de carence, période pendant laquelle les garanties prévues par le contrat d’assurance ne s’appliquent pas encore.

Au-delà des contrats

Cela a malheureusement été le cas lors du décès de Marc. Soucieuse d’aider la famille du défunt à respecter ses souhaits, Daphnée a été présente. Elle a recherché le formulaire des dernières volontés envoyé par Marc aux services du Choix Funéraire, lors de la souscription de son contrat. Grâce à ce document, la famille de Marc a pu organiser sereinement ses obsèques car tout y était précisé : type de cérémonie et d’obsèques, lieu de sépulture, musiques souhaitées… Un soulagement pour sa veuve. « J’étais perdue, je n’étais plus en état de réfléchir. J’avais besoin d’aide », explique Jeanne. L’accompagnement de Daphnée ne s’est pas arrêté là : au-delà même des garanties prévues au contrat, elle a voulu être présente auprès de Jeanne pour l’aider à gérer les aspects financiers (aide pour la succession et le versement de la pension de réversion). Une convention obsèques intègre une dimension financière pour les obsèques du défunt mais aussi pour le conjoint survivant.

Accompagner lors du deuil

Chez Generali, le bilan patrimonial et successoral établi grâce au système expert Testamento, permet d’envisager les frais de succession, les frais de notaire et d’anticiper les charges auxquelles devra faire face le conjoint survivant. « Malheureusement, beaucoup de personnes qui se retrouvent seules ne peuvent plus assurer le quotidien. Testamento est un outil qui permet de simuler toutes les options pour éviter cela. » Au-delà de l’aspect financier, le rôle de l’assureur est de prévoir des garanties qui permettent de respecter les volontés du client : ce qu’on appelle la dimension psychologique de l’accompagnement. « C’est surtout cet aspect humain que je mets en avant lors de mes échanges avec mes clients au sujet de conventions obsèques. » Pour les proches, cette étape est cruciale. Elle permet de mieux vivre le deuil. Cela a été le cas pour Jeanne. La sympathie est née dès le début de sa relation avec Daphnée, puis les événements ont resserré les liens. « La confiance est totale c’est très important », explique Jeanne qui a pu faire son deuil plus sereinement grâce à Daphnée.



LA VALEUR AJOUTÉE D’UN BON ACCOMPAGNEMENT

Identifier les risques qui peuvent toucher une personne, ce n’est pas comme assurer une habitation ou une voiture. Le conseiller doit faire preuve d’écoute et d’empathie pour bien analyser la situation et les perspectives de vie de son client afin de proposer des garanties répondant à ses besoins et être présent dans les moments difficiles. Ainsi, Daphnée Jullion a su aller au-delà des clauses du contrat de garantie obsèques pour témoigner toute son aide à Jeanne. Bien assurer est un métier d’expérience qui ne s’improvise pas!