HISTOIRES

CROISÉES

LA PROTECTION DU TERROIR POUR VALEUR PARTAGÉE

Jean-Paul Depeyre a repris le domaine viticole du Clos du Père Clément puis l’a converti au bio. Une aventure qui aurait pu se compliquer à la suite d’un dommage électrique important sans le soutien de Vincent Roussin, agent d’assurance de Generali.

Lors de la reprise de l’exploitation, Jean-Paul a relevé différents challenges de taille. Le premier a consisté à faire découvrir le Côtes du Rhône Visan et ses qualités, un vignoblere connu Côtes du Rhône Villages.« Ce vignoble était peu connu à l’époque, il a fallu convaincre les consommateurs », se remémore le vigneron. Le second challenge a été de concrétiser une conviction en passant l’exploitation à l’agriculture biologique en 2013. Le vigneron connaît régulièrement d’autres challenges propres à cette culture viticole liée à la météo et ses caprices.

La confiance pour relever les défis de la viticulture

Le défi aurait pu être mis à mal, ainsi que la santé économique de l’entreprise quand une pièce maîtresse de la cave, indispensable aux vendanges, le groupe de froid, a subi un important dommage électrique lié à un violent orage. Grâce à la réactivité de Generali, Jean-Paul a été rapidement indemnisé et a pu aller chercher dans la nuit une nouvelle machine à Paris. « Cet événement a été décisif dans notre relation assuré/assureur. Il a sauvé cette vendange et a scellé la confiance placée en mon assureur », précise l’exploitant. Jean-Paul aime s’entourer de personnes efficaces en qui il peut placer sa confiance sereinement : « mon assureur est à l’écoute, il répond systématiquement à mes demandes. La relation humaine est bonne, c’est capital. Et puis, il est petit-fils de vigneron et comprend parfaitement nos problèmes. » Vincent, son assureur, est ravi de pouvoir accompagner Jean-Paul. « Nous avons de nombreuses valeurs communes, notamment l’accompagnement et le développement des entreprises du terroir », explique l’exploitant viticole.

Une proximité gage de réactivité

Une mission pour laquelle les agents d’assurance de proximité sont particulièrement armés. Leur immersion dans le tissu économique local et la connaissance du terrain, de ses difficultés sont des atouts de taille reconnus par les clients. « Jean-Paul a eu la gentillesse de me recommander à des confrères viticulteurs que j’accompagne désormais avec plaisir », détaille Vincent. Le partage est en effet une notion importante pour Jean-Paul qui aime transmettre son savoir-faire sur le raisin et la vigne tant au niveau de la récolte que de la vinification… Et faire connaître les conseillers en qui il a confiance !



LA VALEUR AJOUTÉE D’UN BON CONSEIL

Identifier les risques qui peuvent toucher une entreprise, ce n’est pas comme assurer une habitation ou une voiture. L’agent général doit se déplacer sur site, comprendre les rouages et les spécificités de l’activité, échanger avec les dirigeants pour bien cerner les risques qui pourraient entraver la bonne marche de l’entreprise ou freiner son développement et conseiller les garanties adéquates. Ainsi Vincent Roussin qui comprend intimement les enjeux de la profession viticole a su réagir pour permettre à Jean-Paul de sauver sa récolte. Bien assurer des risques complexes est un métier d’expérience qui ne s’improvise pas !