HISTOIRES

CROISÉES

ASSURER CONTRE VENTS ET MARÉES

Depuis les côtes bretonnes jusqu’aux eaux internationales, Marc Delatre vit sa passion de la navigation en toute sérénité. Pour l’accompagner dans ses voyages, il a fait confiance à l’expertise de Xavier Bourhis, agent d’assurance de Generali. Tous deux évoquent une relation de confiance qui a su traverser le pire.

Après des années d’épreuves sportives, Marc Delatre se consacre aujourd’hui à la navigation de plaisance. Un loisir qui exige des assurances sur-mesure. Pour naviguer en toute sécurité, il a donc voulu faire appel à un professionnel de l’assurance connaissant bien le milieu nautique.

Une passion commune

Avec six cabinets répartis sur les côtes bretonnes et 1500 bateaux assurés, Xavier Bourhis avait le bon profil ! Il avoue lui-même faire partie des passionnés de la course au large. Il a d’ailleurs été l’heureux sponsor de Frédéric Duthil, arrivé second sur le podium lors de la Solitaire du Figaro 2020. Sa mission ? Poser un diagnostic précis des besoins particuliers de Marc en fonction de son bateau et de ses usages, des zones ou des périodes de navigation. Il a ainsi pu identifier les risques potentiels, dont la possibilité de navigation de nuit dans certaines zones, afin de lui proposer un contrat d’assurance adapté. Bien lui en a pris. Lorsqu’il y a quelques années Marc a fait naufrage de nuit au large des Canaries, il a dû tout abandonner pour être hélitreuillé. Sans bateau, sans bagages dans un pays dont il ne parlait pas la langue, il a pu compter sur l’accompagnement sans faille de Xavier à chaque étape. « Il s’est montré très rassurant, dès le départ au moment de la prise en charge mais aussi par la suite », confirme Marc. « À distance et à l’étranger, son intervention a été essentielle pour prioriser les actions et gérer les intervenants. »

La Bretagne à coeur

Au-delà de leur passion, Marc et Xavier partagent un territoire. « Nous nous retrouvons dans de nombreuses valeurs », précise Xavier. « La Bretagne est un territoire particulier, la mer y est importante et je navigue moi-même quasiment toutes les semaines. » Des valeurs communes qui, en plus de faciliter l’expertise de l’assureur, l’ont aidé à mieux comprendre la situation de son client lorsqu’il a appris son accident. « Son bateau avait été endommagé et pillé, il ne parlait pas espagnol, l’impact émotionnel était violent », explique-t-il. « Avant d’aborder les questions techniques et financières, je lui ai offert un soutien moral. Mon métier est une histoire humaine, autant que de bateau et de territoire. » Un credo partagé par les deux hommes, qui concluent dans un bel ensemble sur la nécessité de remettre l’humain sur le devant de la scène.



LA VALEUR AJOUTÉE D’UN BON ACCOMPAGNEMENT

Identifier les risques qui peuvent toucher un bateau, ce n’est pas comme assurer une habitation ou une voiture. L’agent général doit bien connaître les dangers de la navigation de plaisance, échanger avec son client pour connaître ses habitudes de navigation pour bien cerner les risques encourus et conseiller les garanties répondant à ses besoins. Ainsi, Xavier Bourhis qui est lui-même un plaisancier accompli, se positionne comme un assureur expert du milieu nautique. Il a su coordonner l’intervention d’Europ Assistance pour porter secours à Marc dans une situation des plus périlleuses. Bien assurer des risques complexes est un métier d’expérience qui ne s’improvise pas !