HISTOIRES

CROISÉES

ACCOMPAGNER L’ENTREPRISE DANS LA DURÉE

Solidement implanté au coeur de l’Orléanais, Philippe Graffin développe depuis 1990 les activités de métallerie, serrurerie et vitrerie de son entreprise TSM. Accompagné dès ses débuts par Generali, il est désormais épaulé par Loïc Calmet, Agent Général. Ensemble, ils nous livrent les clés d’une collaboration réussie.

De ses premiers pas jusqu’à son statut de groupe composé de plusieurs entités, l’entreprise de Philippe Graffin est restée fidèle au même cabinet d’assurance. Aujourd’hui spécialiste en sécurisation, accessibilité ou décoration des bâtiments, le groupe a étendu sa zone naturelle de chalandise jusqu’à la région parisienne. Une activité en développement constant qui nécessite un grand nombre de contrats d’assurance : responsabilité civile, notamment des procédés sous « ATEx », l’Appréciation Technique d’Expérimentation, responsabilité décennale pour la production, assurances de bâtiments, machines, véhicules… Le secret de Loïc Calmet ? Un ajustement permanent. Connaissant parfaitement son client, son métier et son secteur après de longues années à échanger, il remet ses connaissances à jour en continu pour suivre l’activité, prévoir son évolution et ajuster les contrats. « Sans ce climat de confiance, la collaboration ne pourrait pas fonctionner », affirme Philippe Graffin.

Une relation longue durée

« C’est là toute l’utilité d’être fidèle à son assureur, une vraie relation se crée, il nous entend et nous comprend. Il répond présent à chaque vrai problème. En retour, nous ne le sollicitons pas pour des détails. »

Un accompagnement de proximité

Une relation de confiance réaffirmée lors d’un épisode de grêle en 2014. Lorsque des grêlons de la taille d’une balle de tennis se ont abattus sur les toitures de l’entreprise au point d’en percer les multicouches, les dommages auraient pu générer d’autres sinistres, faute d’intervention rapide. « Nous attendons de notre assureur qu’il soit en soutien de l’entreprise lorsqu’elle en a réellement besoin, et ce fut le cas, l’affaire a été rondement menée par l’agent et l’expert » , confirme Philippe. « Le but est qu’un coup de fil suffise à une intervention aussi efficiente que possible avec le minimum de dérangements pour l’entreprise », renchérit Loïc. « C’est mon rôle, la réactivité est essentielle pour un retour à la normale rapidement. » D’autant que la proximité géographique réduit les délais de déplacement sur site, dans une région qui vit avec les risques inhérents à la Loire à l’heure du réchauffement climatique. « Il s’agit d’un véritable avantage, conclut Philippe, les rapports sont beaucoup plus fluides. »



LA VALEUR AJOUTÉE D’UN BON CONSEIL

Identifier les risques qui peuvent toucher une entreprise, ce n’est pas comme assurer une habitation ou une voiture. L’agent général doit se rendre dans les locaux de la société, comprendre les rouages et les spécificités de l’activité, échanger avec les dirigeants pour établir un diagnostic des risques pouvant entraver la bonne marche de l’entreprise et conseiller les garanties adéquates. Ainsi Loïc Calmet doit bien apprécier les risques liés à l’expansion de TSM. En période de diversification, il faut attirer l’attention des dirigeants sur les nouveaux risques qu’ils peuvent encourir et les amener à adopter une véritable politique de risk management. Bien assurer des risques complexes est un métier d’expérience qui ne s’improvise pas!